INVESTIR EN ISRAEL.
INVESTIR EN OBLIGATIONS DE L'ETAT D'ISRAEL.

Israël aujourd'hui

  • Dans un article de Forbes publié le 1er juin 2014, et intitulé « Dix entreprises spécialisées dans les technologies de la santé changent le monde », la moitié des sociétés répertoriées étaient israélienne.
  • Les exportations d'Israël dépassent les 16 000 % depuis que la nation a déclaré son indépendance en 1948.
  • L'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) déclare Israël en tête de tous les pays de l'OCDE pour l'investissement en recherche et développement, avec une dépense de 4,38 % du PIB du pays. La moyenne de l'OCDE est de 2,88 %.
  • Selon un récent article de Forbes, il y a actuellement plus de 4 800 start-ups en Israël.
  • Le rapport publié par le Forum économique mondial sur la compétitivité des pays, pour 2012-2013, mentionne que « la force principale (d'Israël) reste sa capacité mondiale pour l'innovation, qui repose sur des entreprises très innovantes et qui bénéficient de la présence des meilleurs instituts de recherche au monde orientés vers les besoins du secteur d'activité ».
  • La population d'Israël s'élève maintenant à 8,18 millions. Au moment de l'indépendance, la population d'Israël dépassait faiblement les 600 000 individus.
  • Depuis la vente des premières Obligations d'Israël en 1951, les ventes mondiales ont dépassé 36 milliards de dollars US.
  • Israël mène un combat auprès de l'ONU, celui de l'autonomisation des femmes, l'égalité des sexes et les droits des personnes handicapées.
  • Lors d'une cérémonie à Genève en janvier, Israël a été admis en tant que membre à part entière de l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire, officiellement appelée CERN, qui est axée sur le fonctionnement du plus grand laboratoire de physique des particules au monde.
  • Dans un rapport de décembre 2013 dédié à l'économie d'Israël, l'OCDE a déclaré : « La croissance de la production d'Israël reste relativement forte, le chômage est à un niveau historiquement bas, son secteur des hautes technologies continue d'attirer l'admiration internationale, et de nouveaux gisements de gaz en mer ont été mis en service ».
  • Le 29 novembre 2013, Fitch a confirmé la cote « A » pour Israël et attribué une perspective positive. En particulier, Fitch a cité la diminution du ratio dette/PIB et fait l'éloge d'Israël comme « performance financière positive ». Les cotes actuelles pour Israël sont A + / Stable (Standard & Poor's) et A1 / Stable (Moody's). Le ministre des Finances Yaïr Lapid a appelé les investisseurs en Obligations d'Israël (qui sont eux-mêmes non cotés) « actionnaires ».

 

 

Un leader mondial de l'innovation

Israël est un leader mondialement reconnu dans les technologies créatives.  Selon l'index du Forum économique mondial sur la compétitivité des pays, « la force principale (d'Israël) reste sa capacité mondiale pour l'innovation, qui repose sur des entreprises très innovantes et qui bénéficient de la présence des meilleurs instituts de recherche au monde orientés vers les besoins du secteur d'activité ».

Israël est classée* :

  • Première à l'échelle mondiale dans la qualité des instituts de recherche
  • Huitième à l'échelle mondiale dans la disponibilité du capital-risque
  • Huitième à l'échelle mondiale dans la force de protection des investisseurs



Israël est un leader mondial dans la recherche et le développement, avec le plus haut taux de dépenses dans ce secteur. En 2012, celui-ci atteint 4,38 % du PIB. **

Warren Buffett fait l'éloge d'Israël pour avoir « une quantité disproportionnée de cerveaux et de l'énergie ».  (Mars 2013)


*IIndex du Forum économique mondial sur la compétitivité des pays 2013-2014
** Ministère des Finances, Israël, janvier 2014